Contrevérités dans La liste de Schindler

Published: 1994-01-01

Il convient de remarquer que le livre La liste de Schindlery (un ouvrage de fiction reconnu) contient les affirmations factuelles suivantes qui sont des contreverites :

L'auteur pretend :

Le Zyklon devient instantanément gazeux (p. 432 de l'édition de poche j'ai lue)

La vérité :

Dosage réel : une période d'exposition de 24 heures à une dose de 16 gr/m2 permet de tuer des mites conformément au document NI-9912, Modalités d'utilisation du Zyklon. La pièce doit être aérée pendant 2 jours.

L'auteur pretend :

Le Zyklon n'a été utilisé que pour d'assassinats collectifs. Le Zyklon et les fours crématoires constituent des preuves d'assassinats collectifs. (p. 159 et 417)

La vérité:

Le Zyklon a été inventé en 1922 comme fumigène ; il est aujourd'hui commercialisé sous la marque déposée Cyanosil. La technique des fours crématoires remonte aux années 1890.

L'auteur pretend :

Les fours crématoires brûlent les corps en quelques minutes (p. 484)

La vérité:

Durée effective : 1 1/2 à 2 heures à l'aide de gaz ou d'électricité, 4 à 6 heures avec du charbon. Les fours doivent être préchauffés et ensuite refroidis. Ils n'exhalent aucune odeur ni fumée.

L'auteur pretend :

Les corps peuvent être brûlés dans des bûchers funéraires en les aspergeant d'essence (p. 343).

La vérité:

Dose requise : 200 litres d'essence ou 100 Kg de bois sec par corps ; durée : jusqu'à 24 heures.

L'auteur pretend :

Les cendres humaines sont si légères qu'elles flottent dans l'air, telle la pollution (p. 343).

La vérité:

Poids effectif : 2 à 5 kg de fragments d'os mesurent jusqu'à 5 centimètres, assez pour remplir une boîte à cigares.

L'auteur pretend :

Kurt Gerstein est pris au sérieux (p. 433)

La vérité:

Gerstein a été torturé et forcé à signer le document PS 1553, rédigé à la machine en français, après quoi son corps a mystérieusement disparu. Il existe 6 versions différentes du document, l'un étant un faux. Il prétend que 700 à 900 personnes pouvaient être entassés de force dans une chambre de 25, 45 m2, et survivre environ 3 heures, pour être ensuite gazés avec des émanations de diesel. Les émanations de diesel ne contiennent quasiment pas de monoxyde de carbone au repos.

L'auteur pretend :

Les " butins de cheveux humains pour les équipages du sous-marin " (document URSS 511) sont pris au sérieux (p. 327)

La vérité:

Le document est une " photocopie " soviétique avec une en-tête tapée à la machine, une signature tapée à la machine et 2 cachets allemands. On a jamais découvert aucune chaussette remplie de cheveux. Seuls les cheveux de Noirs peuvent être feutrés. Les allemands ont inventé le Perlon en 1938 [similaire mais meilleur que l'américain Nylon].

L'auteur pretend :

Il n'y avait aucun moyen de combattre le typhus, excepté en faisant bouillir les vêtements (p. 260). Oskar Schindler était la seule personne qui passait les vêtements à la vapeur, offrant la seule mesure préventive contre le typhus (p. 456 et 457)

La vérité:

Voir note sur le Zyklon.

Le livre émet également les affirmations factuelles suivantes, toutes VRAIES :

La vérité:

La plupart des preuves relatives à l'holocauste sont d'origine communiste polonaise ou soviétique (342, 417, 520).

La vérité:

Beaucoup de Juifs sont des marxistes qui ont falsifié des milliers de documents allemands, fabriqué des cachets allemands par centaines (182, 251, 285, 458, 459, 460, 474).

La vérité :

Les détenus des camps de concentration sont morts des suites d'épidémies, notamment la scarlatine, la typhoïde, la dysenterie et le typhus (353, 421, 445, 449).

La vérité :

Auschwitz était un marécage plein de boue, de neige et de glace (p. 415, 416, 419, 421, 438) (on omet de nous dire que les bûchers funéraires était dans des trous enfouis dans le sol selon le document URSS 8, un " Rapport sur les crimes de guerre " soviétique qui constitue notre principale source d'information).

La vérité :

Tous les camps de concentration étaient des complexes industriels dotés de grandes usines (327, 413, 421). Tous les camps étaient équipés d'hôpitaux (439).

La vérité :

Il y avait un camp d'enfants à Auschwitz (520). Le travail des détenu était rendu nécessaire dans un but industriel (qui constitue le thème central du film comme du livre).

Evidemment, si seuls les " inaptes " étaient gazés (ce qui n'est pas vrai ; si c'était le cas, pourquoi avoir construit des hôpitaux ?), il n'y eu pas de tentative d'exterminer le peuple juif " tout entier ".

Additional information about this document

Author(s) Carlos Whitlock Porter
Title Contrevérités dans La liste de Schindler
Sources n/a
Contributions n/a
Dates published: 1994-01-01, first posted on CODOH: June 29, 1995, 7 p.m., last revision: n/a
Comments n/a
Appears In
Mirrors n/a
Download n/a